[RSE] CHARIER recrute et forme des jeunes en grande difficulté

Juin 2018

Depuis plus de 120 ans, l’Entreprise CHARIER se mobilise pour le développement du territoire. Parmi ses actions, elle s’implique au quotidien pour la formation des jeunes et a décidé d’aller plus loin en aidant ceux qui rencontrent de grandes difficultés d’insertion. En partenariat avec La Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE Loire Atlantique), les Apprentis d’Auteuil et le centre de formation des Compagnons du Tour de France, elle vient ainsi de créer le programme « A.J.I.L.E », qui permettra à ces jeunes d’accéder aux métiers des travaux publics par une formation diplômante.

La formation, un enjeu pour l’emploi dans le secteur des travaux publics

L’Entreprise CHARIER mène une politique de formation des jeunes depuis de nombreuses années. « Nous recrutons chaque année une cinquantaine d’alternants pour les former à nos métiers, c’est essentiel pour nous de préparer l’avenir avec la jeune génération », précise Michel MERIEN, directeur des ressources humaines de l’Entreprise. C’est avec fierté que CHARIER prépare l’avenir en ouvrant ses portes à tous ceux qui sont motivés pour bâtir le territoire de demain. Pour cela, elle a rassemblé différents acteurs de l’insertion et de la formation afin de construire ensemble ce nouveau programme nommé AJILE, Agir pour les Jeunes et l’Insertion pour les Lancer vers l’Emploi. La 1re promotion a débuté le 11 juin 2018, grâce au recrutement de 10 jeunes en grande difficulté. Ils se formeront en alternance aux côtés des équipes CHARIER et pourront ainsi se construire un avenir dans les travaux publics.

Un partenariat gagnant pour conduire les jeunes vers l’insertion professionnelle

FACE Loire Atlantique, les Apprentis d’Auteuil et le centre de formation des Compagnons du Tour de France ont ainsi mené une campagne de recrutement aux côtés de CHARIER, au 1er trimestre 2018.
« Ça n’a pas été facile, explique Virginie LANZAFAME, responsable pédagogique et innovation du centre de formation des Compagnons du Tour de France. Nous avons dû redoubler d’efforts pour communiquer et attirer ces publics parfois très éloignés de l’emploi. Certaines personnes ne sont pas mobiles, peu joignables ou ne maîtrisent pas les savoirs fondamentaux (langue, calculs…) ».
« Nous nous sommes d'ailleurs déplacés dans les quartiers pour trouver les candidats »
, ajoute Jean N’GODI, coordinateur pour FACE Loire-Atlantique.
Terre d’Asile a d’ailleurs été intégrée au projet permettant d’obtenir davantage de candidatures.
Une quarantaine de candidatures a été étudiée permettant la sélection de 10 jeunes. « Nous avons reçu tous les postulants en entretien, notre choix s’est porté sur la motivation en critère numéro un, suivi de la capacité à apprendre », précise Sylvie REDONDO, directrice du centre de formation des Compagnons du Tour de France. « Ces 10 jeunes connaissent des difficultés, certains sont demandeurs d’asile, d’autres au chômage, mais ce qui les rassemblent c’est cette envie de se former et d’apprendre un métier ».

« C’est une chance d’être là, commente Jody, 21 ans de Saint-Nazaire, j’ai arrêté mes études très tôt, je n’ai pas de diplôme et aujourd’hui, je le regrette. Je suis vraiment content de pouvoir intégrer cette formation ».

Pour Simon, 30 ans, originaire d’Erythrée, c’est un véritable changement de vie. Ce réfugié politique arrivé en France depuis plus de 2 ans, a traversé un véritable parcours du combattant : de son pays, il a rejoint l’île de Lampedusa, puis la France. Depuis il vit de petits boulots. Cette formation est « un changement de vie, une opportunité en or d’être diplômé et d’avoir un travail ».

Les alternants passeront 25% de l’année au centre de formation, soit environ 500 heures qui leur permettront d’apprendre les bases du métier mais également le savoir-être en entreprise.Le reste du temps, ils le passeront au sein des équipes CHARIER de La Turballe, Montoir, Nozay et Nantes. « On est là pour vous accompagner, la clé de la réussite c’est votre motivation », leur rappelle Philippe GAZIAU, responsable de l’agence CHARIER Routes et Travaux Urbains de Nantes. « Et votre capacité d’écoute ! », ajoute Antoine LEGRAND, responsable d’exploitation de l’agence de Montoir.
Les équipes sont donc prêtes à accueillir les jeunes et à leur faire partager leurs savoir-faire. Cette action, est une première pour CHARIER et tous les acteurs du projet, « ça n’a pas été facile à mener, mais c’est grâce à l’enthousiasme de tous que nous avons réussi à le concrétiser », conclut Michel MERIEN.
Les alternants ont débuté la formation le lundi 11 juin, pour une durée d’un an, avec pour objectif de la valider et devenir ainsi ouvrier en travaux publics en juin 2019.