Grands terrassements - Mise en 2x2 voies RN 141 Angoulême - Cognac

Novembre 2018

En janvier 2018, les équipes Grands Terrassements préparaient le chantier de la RN141 pour un démarrage des travaux en mars. En cette fin d’année, le chantier suit son cours et le terrassement touche à sa fin. Prochaine étape : les basculements de voiries.

Fluidifier le trafic entre Angoulême et Cognac tel est l’objectif de ce chantier. Pour ce faire, les équipes, missionnées par la DREAL Poitou-Charentes sous maîtrise d’œuvre de la DIRA, doivent à la fois créer une liaison en 2x2 voies à la Vigerie (16) et moderniser et sécuriser l’axe existant.

La sécurité avant tout

« Ce chantier a la particularité d’être traversé par plusieurs lignes très hautes tensions », précise Jean-Yves ZANEGUY, directeur des travaux, « en conséquence, nous redoublons de communication auprès des équipes pour que la vigilance soit permanente ». Causeries spéciale « sécurité », signalisation, gabarits, etc., tout est mis en œuvre pour une prise de conscience générale des risques et le respect des consignes de sécurité.

Un milieu aquatique à protéger

Outre les lignes très hautes tensions, les lieux comptent plusieurs enjeux environnementaux à intégrer au chantier. Ce dernier passe par la Vallée de la Nouère, affluent droit de la Charente. Ce petit cours d'eau de première catégorie arrose le département de la Charente à l'ouest d'Angoulême.

Sa protection étant un élément essentiel, les équipes guidées par Grégory LAFOIS, chargé QSE ont mis en place des moyens adaptés : boudins de flottaison munis de collecteur de fines placés en aval des zones de travaux, bottes de paille disposées de part et d'autres des berges. La préservation de la biodiversité est également un enjeu fort. Aussi, après chaque phasage de coupure sur la Nouère et ses affluents, une pêche électrique de sauvetage est réalisée permettant de recueillir les poissons pour les libérer en amont dans des zones sécurisées. Les pêches réalisées à ce jour ont permis de recenser de nombreuses espèces aquatiques : brochets, truites sauvages, perches, lamproies...

Ces phasages ont permis la réalisation de 3 ouvrages d’art hydrauliques permettant en définitive de maintenir la continuité hydraulique de la vallée de la Nouère en respectant les enjeux environnementaux.

IMGP2783 IMGP2783

Les équipes vont procéder courant 2019 aux basculements de voiries et à la démolition de la route actuelle. Pour cette phase de travaux il sera nécessaire de basculer la circulation côté nord de la RN 141 afin de permettre l’achèvement des travaux de génie civil et de terrassement côté sud. Cette étape à venir implique un nouvel enjeu sécurité puisque, en plus d’être à proximité du trafic, le chantier sera traversé par celui-ci.

Le chantier en quelques chiffres :

832 700 m3 de déblais généraux
127 950 m3 de déblais de purges – substitution avec matériaux du site
439 200 m3 de remblais section courante + rétablissements
197 400 m3 de remblais des merlons et modelés
3 800 m3 de remblais des accotements
61 700 m3 de reprise et mise en œuvre de TV
163 000 m3 d’évacuation de déblais
21 850 ml de divers fossés et cunettes
5 500 ml de caniveaux
2 500 ml de canalisation béton Ø 300 à 800 mm
9 400 ml de drainage et tranchées drainantes
5 bassins équipés de régulation et by pass
84 ml de dalot 1,00 x 0,70 pour passage petite faune
78 ml de modules préfabriqués 1,00 x 1,00 et 2,00 x 1,00
280 unités de divers regards 
49 450 T de grave bitume 0/14
35 600 T de béton bitumineux 0/10
66 420 T de GNT
7 735 m² de bicouche