Remplacement des prises d’eau à la centrale thermique EDF de Cordemais

 

Cordemais

Située entre Nantes et Saint-Nazaire, la centrale thermique de Cordemais est la plus puissante de France avec une capacité de production totale de 2600 MW. Cette unité est donc un  élément essentiel de l’alimentation électrique du Grand Ouest et une réhabilitation de certains organes de la centrale était devenue indispensable pour sécuriser la production jusqu’à l’horizon 2035.

EDF et le Centre d’Ingénierie Thermique (maitrise d’œuvre interne EDF) ont  confié au groupement Charier/Eiffage la construction de 2 nouvelles prises d’eau en Loire et la démolition des deux existantes pour les tranches 4 et 5. Ces prises d’eau devant chacune permettre le pompage de 23m3/s pour le refroidissement de la vapeur d’eau en sortie des turbines.

L’opération se décompose en 4 phases :

  • Construction de 2 têtes d’aspiration,
  • Construction de 2 canaux d’amenée (liaison entre la station de pompage et la tête),
  • Dépose des 2 anciennes prises d’eau,
  • Mise en place des équipements mécaniques et hydrauliques sur les têtes.

Le délai global de réalisation des travaux est de 24 mois, comprenant des délais partiels propres à chaque tranche, la contrainte principale d’EDF étant de minimiser la durée d’arrêt de production des tranches. Cela implique d’anticiper la construction d’un maximum d’ouvrages en parallèle des prises d’eau existantes, tout en maintenant celles-ci en fonctionnement

Les travaux consistent à réaliser une structure en béton armé fondée sur pieux métalliques battus, pour capter l’eau à 80m des berges et l’acheminer vers la station de pompage située, elle, sur la berge.

Le fond sur lequel circulent les ouvriers se trouve à la cote -5 CM, le haut du batardeau se trouve quant à lui à une altitude de 8.50 CM pour un niveau d’eau maximal de 7.50 CM. En cas de fort coefficient de marée, le personnel se trouve donc dans une « boite » sous 12.50m d’eau.

Le chantier se réalise dans des conditions particulières, puisque la quasi-totalité des opérations se déroule par des moyens flottants. Les aller-retour du personnel se faisant en bateau, en 15 minutes, depuis le port de Cordemais.

La tranche 5 des travaux a été réceptionnée début  2016. La tranche 4 a été reportée par EDF pour des raisons opérationnelles

Principales quantités :

7 000m3 : c’est le volume de béton à mettre en œuvre

1 600T : c’est le poids de palplanches utilisé pour la réalisation des enceintes étanches

60m : c’est la hauteur de la grue à tour du chantier (une des rares mises en œuvre dans la Loire)

120 000 : c’est le nombre d’heures de travail nécessaire pour le chantier